LE FORAGE DIRIGÉ

Le forage dirigé est une technique permettant le franchissement de routes, autoroutes, de rivières, de voies ferrées,… sans réalisation de tranchée. Acteur dans les technologies de travaux de construction sans tranchée, la société FTCS-forage vous accompagne dans vos projets de forages dirigés.

Les possibilités de la technique

Notre équipe dispose d’un parc matériel et de plusieurs équipes nous permettant de nous adapter aux besoins en fonction :
• De la nature du terrain : terre meuble ou roche ;
• De la taille de la conduite à poser : de 100mm à 1000mm;
• De la nature de la conduite à poser : acier, PEHD ;
• De la nature du réseau : gaz, fibre, électricité, eau, réseau gravitaire pour l’assainissement…;
• Du franchissement d’obstacle particulier : voie SNCF, autoroute, voie d’eau…;
• Pose de réseau en zone sensible notamment sur les sites industriels ou en milieu urbain.

Les avantages du forage dirigé

Notre équipe dispose d’un parc matériel et de plusieurs équipes nous permettant de nous adapter aux besoins en fonction :
• De la nature du terrain : terre meuble ou roche ;
• De la taille de la conduite à poser : de 100mm à 1000mm;
• De la nature de la conduite à poser : acier, PEHD ;
• De la nature du réseau : gaz, fibre, électricité, eau, réseau gravitaire pour l’assainissement…;
• Du franchissement d’obstacle particulier : voie SNCF, autoroute, voie d’eau…;
• Pose de réseau en zone sensible notamment sur les sites industriels ou en milieu urbain.

NOS MACHINES

Notre équipe dispose d’un parc matériel et de plusieurs équipes nous permettant de nous adapter aux besoins en fonction :
• De la nature du terrain : terre meuble ou roche ;
• De la taille de la conduite à poser : de 100mm à 1000mm;
• De la nature de la conduite à poser : acier, PEHD ;
• De la nature du réseau : gaz, fibre, électricité, eau, réseau gravitaire pour l’assainissement…;
• Du franchissement d’obstacle particulier : voie SNCF, autoroute, voie d’eau…;
• Pose de réseau en zone sensible notamment sur les sites industriels ou en milieu urbain.

ÉTUDES DE SOL PRÉALABLES

Nous disposons de foreuse verticale afin d’effectuer les études de sols préalable au chantier. Ceci permettant d’adapter le choix des foreuses en fonction du terrain.

LES ÉTAPES

. . .

1 – FORAGE PILOTE

Une première tige est engagée dans le sol. Á son extrémité est vissée un porte-sonde munie d’un outil de forage spécifique à la nature du terrain. Le porte-sonde renferme une sonde émettant sur une fréquence de 33 kHz des informations récupérées par un appareil de détection (inclinaison, profondeur, direction). L’avancement de l’outil de forage dirigé est facilité par l’injection d’un fluide de forage composé de bentonite* et de polymère. Les particules de sol déstructuré seront en partie véhiculées par le fluide et acheminées vers les fouilles d’entrée et de sortie. La transmission des forces de poussée et de couple de la machine à la tête de forage se fait par l’intermédiaire des tiges vissées les unes derrière les autres (longueur d’une tige : 2,85m ou 3m). Un contrôle de la localisation du train de tiges dans le sol est fait à chaque fin de tige. Ce processus cyclique sera répété jusqu’à ce que l’outil de forage réapparaisse à la sortie prévue.

* La BENTONITE est une argile entièrement biodégradable.

2 – ALÉSAGES

Après l’arrivée du forage pilote au point de sortie au jour, l’outil de forage dirigé ainsi que la sonde de mesure seront démontés. Il sera alors procédé au montage d’un aléseur. Il s’agit d’un outil de forage donc la fonction est l’augmentation du diamètre du trou de forage. L’aléseur sera tiré du point de sortie vers la machine de forage en étant accompagné d’un mouvement de rotation. Plusieurs opérations d’alésages peuvent être nécessaires en utilisant des aléseurs de plus en plus larges jusqu’à ce que le diamètre du dernier soit d’environ 1,3 à 1,5 fois le diamètre de la canalisation à installer.

3 – TIRAGE

La dernière phase de travaux d’un forage dirigé consiste à tirer la canalisation à l’intérieur du trou alésé. Pour ce faire, un aléseur placé devant un joint tournant est mis en rotation et, tout en nettoyant à l’avancement, il est tiré en direction de la machine de forage. La canalisation suit ainsi l’aléseur à l’intérieur du trou sans aucun mouvement de rotation, et ce, jusqu’au point d’entrée devant la machine de forage. Le vide annulaire est comblé par le fluide de forage qui se dépose sur les parois du trou en formant un « cake » ou, dans certains cas, par un fluide spécifique contenant un ciment à prise retardée.